LES FOLLY PONNY

6 Trajectoires, 6 voix, 6 brins de femmes, qui, portées par l’énergie vitalisante de leur chef de chœur Caroline Daparo, ont décidé de partir à l’aventure sur les chemins de la «Folly Ponny»!

ANNELIES

Depuis toute petite, la musique l’accompagne : chorales, piano, percussions africaines et spectacles de danse sont au menu. En grandissant, elle participe à des petits concerts entre copines : des voix féminines, déjà... Architecte-urbaniste et globe-trotteuse, elle a traîné ses valises du Vietnam à la Chine en passant par Zanzibar pour atterrir dans notre douce France avec pleins de souvenirs et de musiques dans la tête. Un joli voyage musical qui continue désormais avec les Folly Ponny!


CHARLOTTE

Depuis l’enfance, Charlotte pianote, gratouille, vocalise. Elle interprète d’abord les compositeurs russes, et puise son inspiration dans ses racines et sa sensibilité slaves. Plus tard, ses rêves d’évasion l’amènent au jazz, et elle découvre la liberté d’improvisation au CIM, à Paris. Elle chante les standards au sein de trios et quartets, goute au plaisir du scat. Puis, ses envies de voyages l’emmènent découvrir l’Afrique. C’est en Egypte qu’elle se pose dix ans, au pays de Fayrouz et d’Oum Kalthoum. Et même lorsqu’elle est guide de plongée sous-marine, les fonds silencieux de la Mer Rouge résonnent pour elle de rythmes d’explosions de bulles et de grattements de becs de poissons-perroquets multicolores. Aujourd’hui de retour à Paris, c’est au sein des Folly Ponny qu’elle chante son amour pour toutes les musiques du monde.
        

FANNY
Fanny a toujours eu plein de petites musiques qui lui trottaient dans la tête. Une musicovore aux allures de grand juke-box qui s’abreuve de mots et de sons pour s’y blottir, dans les doux moments comme dans les plus durs. Après les années lycée et le «tapotage» de ritournelles de tous bords sur son synthétiseur, elle quitte son Sud natal pour Strasbourg afin d’explorer les arts décoratifs et fait, pour son plaisir, l’expérience des planches au Théâtre Jeune Public. Comme l’envie de se frotter à d’autres cultures la démange, elle s’envole ensuite vers l’Indonésie pour travailler sur l’île de Java. Un choc émotionnel et humain tel que, de retour à Paris, elle se met au gamelan, pour ne pas perdre le lien avec cette enchanteresse contrée d’adoption. Toutes ses aspirations semblent aujourd’hui réunies au sein des Folly Ponny: explorer un instrument sans limites et à portée de main qui l’étonne chaque jour, partager et découvrir des sonorités et des rythmes venus d’ailleurs et, surtout, participer à une aventure humaine pleine de vibrations vraies et justes…
 

FRANCESCA
C’est dans son Italie natale que Francesca commence à chanter : d’abord en cassant les oreilles du voisinage avec toutes sortes de génériques de dessin animé, puis dans une chorale d’enfants. Guitariste autodidacte, elle est passionnée par les sonorités puissantes du hard rock et du heavy metal. Si l’arrivée dans la très mouvementée vie parisienne et son travail de journaliste-cartographe lui ont fait mettre quelques temps la musique entre parenthèses, depuis qu’elle a rencontré les Folly Ponny, c’est reparti! 

 

JULIA
Il est des rencontres qui ouvrent de nouvelles portes. Cela a été le cas pour Julia, designer-scénographe, créatrice de décors pour les vitrines de grandes enseignes. Son amie Fanny lui fait découvrir la chorale de Caroline Daparo, et c’est l’enchantement ! Julia retrouve alors le plaisir de la musique qu’elle avait goûté plus jeune en étudiant le piano pendant plusieurs années et en prenant des cours de chant avec Rosemary Standley, du groupe Moriarty. Entendre son propre timbre s’harmoniser avec les polyphonies d’une chorale et sentir l’énergie décuplée par l’effet du groupe est une découverte. Sa voix, tantôt soprano, tantôt alto, s’épanouit désormais pleinement. 
 

JULIETTE
Cajolée par une maman éducatrice de jeunes enfants qui lui chante des berceuses de tous les pays pour l’endormir, Juliette développe très tôt un goût certain pour le voyage musical. Entre 6 et 11 ans, elle s’éclate en chantant « Guantanamera » à tue-tête au sein de la chorale de son école primaire. À 27 ans, elle réintègre (enfin!) une chorale, celle de Musique Ensemble 20e, où elle redécouvre le plaisir de chanter à plusieurs. C’est une révélation, et c’est avec plaisir qu’elle participe ensuite au petit chœur Folly Ponny. Au sein de ce groupe féminin, elle trouve l’écoute et le partage qui nourrissent sa sensibilité musicale. Elle y développe également sa technique vocale tout en voyageant autour du monde au fil du répertoire. Lorsqu’elle ne chante pas, Juliette exerce une activité qui a presque quelque chose de musical : au sein d’une association pour l’insertion professionnelle, elle aide les personnes les plus fragiles à retrouver leur voie !

© Folly Ponny • Design › fannyallemand.com

  • Facebook Social Icon
  • Vimeo Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now